Archives par mot-clé : Antonov

Antonov 225

Alors que l’Airbus A380 commence à sillonner nos airs régulièrement sous différentes couleurs (Air France commence son exploitation commerciale sur sa première ligne Paris – New-York aujourd’hui), on peut se rappeler l’Antonov 225. Développé à une époque où la rivalité entre l’URSS et les Etats-Unis n’avait pas encore dit son dernier mot, l’Antonov 225 Mriya (« Мрiя » signifie Rêve en Ukrainien) surpasse tout ce qui a été développé auparavant avec une capacité de charge de 250 t (initialement 225 t). Il mesure 84 m de long, 88,4 m d’envergure et 18,1 m de haut. Il a fait son premier vol le 21 décembre 1988 (battant 106 records mondiaux) et a transporté la maquette de la future navette spatiale soviétique Bourane (60 t) au Salon du Bourget en France en 1989.

C’est à l’heure actuelle le plus gros avion au monde en service, il n’en existe qu’un seul exemplaire et il est utilisé par Antonov Airlines pour des missions de transports exceptionnels. Il a subi quelques modifications telles que l’ajout de nouveaux systèmes de sécurité, de navigation et de communication. D’après le constructeur, le fuselage a été renforcé pour supporter des charges utiles plus lourdes. Enfin, il a été équipé avec un nouveau cockpit et une nouvelle cabine de passagers. Ces améliorations ont coûté plus de 20 millions de dollars en 2000.

Aotonov 225

Un deuxième appareil était en assemblage dans les années 80 mais sa construction a été stoppée en 1994. Malgré les nombreuses rumeurs sur la reprise de l’assemblage du deuxième exemplaire, ce dernier n’a pas été terminé.

Bien qu’étant le plus gros avion de fret au monde, le Mriya n’est pas vraiment rentable et n’est utilisé que dans certains cas où la charge est trop volumineuse pour être déplacée par un Antonov 124. Personne n’a proposé à Antonov Airlines de lui racheter cet exemplaire. En effet, il est plus économique financièrement d’utiliser deux Antonov 124 que de faire un seul voyage avec le Mriya. Mais le Mriya est une vitrine technologique pour cette entreprise et chaque déplacement du monstre est souvent accompagné d’articles dans la presse locale.

Nul doute que l’Antonov 225 est dans la lignée des aéronefs surdimensionnés tels que le Dornier X, Hughes H-4 Spruce Goose et le presque sage Airbus A380.

On remarquera la prestation de l’appareil dans le film catastrophe 2012.