Le cerf-volant

Si l’on n’arrive pas à dater son origine, on retrouve toutefois des textes relatant l’utilisation de cerfs-volants en Chine au deuxième siècle avant JC. Ils furent d’abord utilisés à des fins militaires pour mesurer des distances ou intimider l’ennemi. Ils furent ensuite utilisés pour la communication avant d’être mis en oeuvre pour l’observation. On rapporte l’utilisation de cerfs-volants pour le transport de personnes quelques siècles avant l’apparition de l’avion. Cette technique fut, plus récemment, mis en oeuvre par les équipages des sous-marins allemands pendant les dernières guerres afin de surveiller toute activité avec une certaine distance.

On retiendra deux records. En 1906 s’éleva au Japon un cerf-volant d’un poids de plus de deux tonnes et demie et doté d’une traîne de cent quarante six mètres. Le record d’altitude sera mesuré par l’observatoire aéronautique prussien en 1919 avec une altitude de 9750 mètres. Sans nul doute, le cerf-volant constitue l’application la plus simple du principe aérodynamique utilisé par tous les aéroplanes avant l’apparition de la sustentation qui améliorera considérablement les performances et la fiabilité de vol.

Récemment, la technique du cerf-volant à donné naissance à une nouvelle partique sportive, le kite-surf qui, à son tour, a donné naissance à un projet de centrale électrique basée sur des cerf-volants : le Kite Wind Generator.

Liens :


Laisser un commentaire