Hommage à Louis Blériot

Si aujourd’hui un vol d’un quarantaine de kilomètres peut paraître d’une banalité affligeante, il n’en était pas de même il y a un siècle.

Louis BlériotNous ne sommes alors qu’aux balbutiements de l’aéronautique et de nombreux prix récompensent les audacieux. C’est ainsi qu’après avoir remporté le « Prix du voyage » de l’Aéro-Club de France en volant sur un parcours de 41,2 km effectué en 44 mn 30 s, Louis Blériot décolle des environs de Calais le 25 juillet 1909 au lever du soleil à bord du Blériot XI pour la première traversée aérienne de la Manche. Les 38 kilomètres du trajet sont parcourus en 37 minutes à la vitesse moyenne de 58 km/h.

Un siècle après, bien peu sont ceux qui oseraient voler sur un machine telle que le Blériot XI.

Si la traversée de l’Atlantique par Charles Lindbergh à bord du Spirit of Saint Louis demeurera plus connue, Louis Blériot saura largement bénéficier de sa notoriété dans ses aventures industrielles.


Laisser un commentaire