Archives de catégorie : espace

L’IXS Enterprise, le futur vaisseau spatial ?

Manifestement inspiré de l’Enterprise de la série Star Trek, la NASA présente ce que pourrait être un futur vaisseau spatial, l’IXS Enterprise (IXS-110).

IXS Entreprise

Pour pouvoir couvrir les distances vers d’autres mondes en des durées raisonnables, un nouveau mode de propulsion sera nécessaire que la recherche spatiale n’est toujours pas parvenu à proposer. » Lire la suite : L’IXS Enterprise, le futur vaisseau spatial ?

Les satellites téléscopes Planck et Herschel

Si tout le monde connait le téléscope spatial Hubble, la mission affectée aux téléscopes Planck et Herschel se fixe comme objectif de se rapprocher de l’instant du big-bang, à 300.000 années près.

L'espace vu par PlanckIls ont été lancés le 14 mai 2009 depuis Kourou en Guyane à bord d’un lanceur Ariane 5 pour être placés au point de Lagrange L2. Le point de Lagrange L2 est une région de l’espace autour de laquelle le satellite peut se maintenir en équilibre en dépensant peu de carburant, tout en suivant à grande distance (1,5 millions km) la Terre dans sa course autour du Soleil. » Lire la suite : Les satellites téléscopes Planck et Herschel

L’ISS nous donne de belles images de la Terre

Les vols spatiaux sont devenus tellement routiniers que l’on n’en entend même plus parler. Mais comment rester insensible à ces vues aériennes et nocturnes de notre planète à partir de la station spatiale internationale ISS. On se laisse même surprendre par des aurores boréales ou des orages sans parler de la voute magistrale céleste.

Dommage que nos ciels soient pollués par la pollution lumineuse de nos villes.
On pardonnera facilement à l’auteur, Knate Myers, d’avoir retouché les images de manière à en enlever le bruit et améliorer la qualité.

Le Voyager Golden Record

Lancée en 1977, la sonde spatiale Voyager 1 a maintenant atteint le bord du système solaire. Premier et le seul objet que homme a fait entrer dans l’espace interstellaire, la sonde emporte un vidéodisque nommé le Voyager Golden Record.

Voyager ILe Voyager Golden Record est un disque embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977. Ce disque contient des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre et est destiné à d’éventuels êtres extraterrestres qui pourraient le trouver.

Sur le couvercle du vidéodisque est gravé le schéma explicatif du mode de lecture ainsi que les symboles inscrits sur la plaque de Pioneer. Le disque lui-même comprend de nombreuses informations sur la Terre et ses habitants, allant des enregistrements de bruits d’animaux et de cris de nourrisson, jusqu’au bruit du vent, du tonnerre ou d’un marteau-piqueur. Sont aussi compris les enregistrements du mot « Bonjour » dans une multitude de langues, des extraits de textes littéraires et de musique classique et moderne.

Voyager I est parvenu à une distance d’environ 18 milliards de kilomètres du soleil. Il voyage à une vitesse de 17 kilomètres par seconde. Il faut à présent 16 heures et 38 minutes pour que ses signaux radio atteignent la Terre.

Souhaitons une bonne chance à tout étranger qui croise Voyager et sera capable de comprendre comment extraire le sens de ces différentes informations.

Source : Wikipédia

Quand la NASA se voyait coloniser l’espace avant l’an 2000

Au début des années 1970, alors que les missions Apollo s’étaient terminées avec le succès que l’on connait et le programme de navettes spatiales promettait de banaliser les voyages extra-terrestres, l’espace semblait conquis et la NASA se voyait coloniser l’espace. Dans son optimisme, tout ceci devait se passer avant l’an 2000.

Avec le recul, les images ressemblent davantage à des images de séries télé qu’une véritable vision scientifique du futur.

L’actuelle station spatiale internationale, si elle parait bien raisonnable par rapport à cette vision, n’en représente pas moins le symbole d’une coopération internationale totalement impensable à cette époque.

Voyager I

Qui se souvient encore de la sonde Voyager I ?

Lancé le 5 décembre 1977, Voyager I, suivi de Voyager II, a traversé le système solaire et est l’objet conçu par l’homme le plus éloigné de notre planète. Voyager I a atteint les confins de notre système où le vent solaire n’est plus mesurable. En effet, la sonde se trouve à présent à la respectable distance de près de 18 milliards de kilomètres, soit près de 430 mille fois le tour de la terre !

Une simple pensée à l’état de l’art de l’industrie électronique et informatique au milieu des années 70. D’un poids total à peine supérieur à 700 kilos, Voyager I emporte entres autres instruments de mesure un ordinateur de bord qui semblerait bien dérisoire de nos jours. Il a cependant permis de maintenir le module en vol pendant plus de 33 ans jour pour jour.

Les sondes Voyager ont encore assez d’énergie pour communiquer avec la Terre jusqu’en 2020, selon les estimations des ingénieurs de la NASA.

Plus de détails sur la page Wikipédia consacrée à Voyager I et sur le site de la NASA dédié au programme Voyager.

Ares, le premier avion martien ?

Près de trente cinq ans après les missions Viking et après l’aire des robots découvrant notre planète rouge voisine, voici que la NASA fait un projet d’exploration de Mars par la voie des airs.

Pour l’exploration de zones plus importantes, la voie aérienne semble la plus efficace. Dans cette optique, Ares pourrait être déployé dès l’entrée dans l’atmosphère martienne pour un vol exploratoire avec une retransmission directe vers la terre.

Joel Levine fait une présentation à la conférence TEDxNASA expliquant les raisons de futures missions d’exploration sur Mars.

Le futur de cette mission dépend du bon vouloir (financier) des administrations de tutelle.

Liens :

Ariane fête ses trente ans

Qui l’eut cru ? Ariane fête ses trente ans.

Si, à ses débuts, Ariane fut décrié et caricaturé comme étant le nouveau sous-marin français en raison de ses nombreux et fracassants échecs, le lanceur européen a su, au fil des années, se faire une place des plus enviables dans le domaine des lanceurs spatiaux.

En effet, 30 ans après le premier lancement du 24 décembre 1979 à Kourou en Guyane, le lanceur a capté, avec Ariane 4 et Ariane 5 et surtout avec 193 lancements et 277 satellites lancés dont 238 satellites de télécommunications, l’essentiel du marché des lanceurs de satellites et peut s’enorgeuiller d’avoir lancé plus de la moitié des satellites actuellement en orbite. La capacité actuelle varie

  • d’un satellite de trois tonnes voire de l’ATV (20 tonnes) ravitaillant la station spatiale en 2008 en orbite basse (600 à 800 kilomètres)
  • à deux satellites en orbite géostationnaire (36.000 kilomètres)
  • jusqu’au lancement du téléscope Herschel Planck au point d’orbite extrêmement stable de Lagrange à 1.000.000 kilomètres.

Ariane a ainsi maintenu la volonté européenne d’un accès à l’espace.