Archives de catégorie : anecdote

Flightradar24

Passionnés d’avions, à vos écrans ! Le plane spotting à l’heure du web a son site.

A partir des informations compilées provenant de plusieurs sources et utilisant principalement le système ADS-B (Automatic Dependent Surveillance-Broadcast) présent à bord de la plupart des avions de ligne. le site Flightradar24 vous permet de suivre en temps presque réel le trafic aérien commercial mondial sur une carte. Le site propose aussi de prendre connaissance des caractéristiques de chaque avion et de chaque vol. On peut ainsi, en cliquant sur un des milliers d’appareils qui se déplacent 24/24 sur la carte, connaitre la compagnie et le type d’avion, le numéro de vol, l’altitude à laquelle il se trouve, sa vitesse, ses coordonnées géographiques précises et, bien entendu l’heure de départ et l’heure d’arrivée. Par exemple, il devient aisé de suivre le trafic de CDG depuis son fauteuil.

flightradar24

Et pour ceux qui veulent aller plus loin, il est possible, après avoir téléchargé le plug-in Google Earth, de se retrouver –virtuellement- dans le cockpit de l’appareil et d’admirer le paysage.

Si l’accès au site est gratuit, les applications pour téléphones portables sont payantes.

Nos jouets dans l’espace

« Nos jouets dans l’espace » est le titre d’une petite vidéo réalisée par un père de famille.

Une nacelle est accrochée à un ballon-sonde rempli d’hélium acheté à un surplus américain. A l’intérieur de la nacelle ont été installés deux caméras GOPRO, un tracker GPS, un iPhone, une batterie externe et les jouets…

L’ensemble a décollé de la Chapelle Notre Dame des Conches à proximité de Bourg-en-Bresse. L’expédition a atteint une altitude approximative de 20 000 mètres et a parcouru une distance 50 kilomètres.

Malgré une panne du GPS rendant leur localisation plus difficile, le projet est un succès car les jouets ont été récupérés et ils vont bien.

Un Yak-42 transformé en école maternelle

Ca se passe à Rustiva en Géorgie. Un ancien Yakolev-42, une sorte d’équivalent au Boeing 727, est transformé en terrain de jeu dans une école maternelle…
Si la cabine a été convertie pour répondre aux besoins des enfants, le cockpit est resté en l’état.
Difficile de tenir la comparaison entre votre télécommande et les 1500 boutons du cockpit !

Le projet SOFIA de la NASA

Afin de s’affranchir des perturbations liées à la présence de vapeur d’eau dans l’atmosphère, la NASA vient de se doter de SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy), un observatoire volant. Installé à bord d’un Boeing 747 SP évoluant à près de 45.000 pieds, soit 10.000 pieds au dessus de l’altitude des vols commerciaux, l’observatoire volant suit avec précision des trajectoires prédéfinies afin de maximiser les temps d’exposition du télescope.

L’avion est quant à lui facilement identifiable avec une ouverture énorme pratiquée à l’arrière de sa carlingue.

Les premiers essais en grandeur réelle ont démarré le 18 décembre 2009.

Liens :

Clio 747 – panique à haute altitude

Une fois n’est pas coutume, un clin d’oeil sous la forme d’une réalisation dans l’esprit du film catastrophe américain des années 90. Voici Clio 747 – panique à haute altitude, un court métrage présenté pour le concours cliomovie organisé par Renault sur le thème de sa Clio 3 et des grands classiques du cinéma.

Un grand moment !

Hotelicopter

Autant le dire tout de suite, le projet Hotelicopter est un poisson d’avril du cru 2009. Mais celui-ci est tellement bien réalisé qu’on se prend à rêver.

Sur une base de Mil MI-12 (le plus gros hélicoptère jamais construit au monde), le projet Hotelicopter se veut être le premier cinq étoiles volant.

Les modifications apportées sont censées donner les spécifications suivantes :

  • Longueur : 42 m
  • Hauteur : 28 m
  • Poids maximum au décollage : 105.850 kg
  • Vitesse maximale : 255 km/h
  • Vitesse de croisière : 237 km/h
  • Autonomie : 1.296 km (Autonomie originale (Mi-12) : 515 km)

Correctif du 8 avril 2009 : Hotelicopter est une magnifique opération marketing pour lancer un moteur de recherche d’hôtels.

La flotte aérienne de Google s’aggrandit

Déjà propriétaire d’une petite flotte aérienne, la société H211 (Hangar 211), détenue par les dirigeants de Google Sergey Brin, Larry Page et Eric Schmidt, vient de faire l’acquisition d’un Alphajet.

Plus connu pour équiper la Patrouille de France, l’Alphajet ainsi acquis doit subir des modifications pour le démilitariser et rendre son réacteur compatible avec les normes environnementales. Il doit ensuite servir à collecter des données atmosphériques ainsi qu’à participer à la lutte contre les feux de forêts particulièrement virulents en Californie.

Ceci est le prolongement de l’accord entre la société H211 et la NASA. Cet accord permet à H211 l’accès à sa base de Moffett (à proximité des locaux de Google) en l’échange de l’installation d’équipements scientifiques à bord des jets de H211.

Google ne fait décidément pas les choses comme tout le monde…

Berlin-Tempelhof, c’est fini !

Berlin TempelhofTroisième plus grand bâtiment au monde en termes de superficie au sol (derrière le Pentagone aux États-Unis et le palais présidentiel de Bucarest), plus vieil aéroport commercial au monde, premier aéroport à avoir été relié par un métro en 1927, l’aéroport de Berlin-Tempelhof a servi de modèle pour de nombreux aéroports par la suite, son organisation avant-gardiste attribuant des niveaux distincts pour les départs, les arrivées et le fret.

Berlin-Tempelhof est un des derniers aéroports héritiers de la période pionnière de l’aéronautique. Il a aussi servi de cadre au fameux pont aérien de 1948.

Berlin Ttempelhof vu sur Google mapsMaintes fois repoussée, la fermeture est prévue pour le 31 octobre 2008.

Superman

Arrivé de la planète Krypton d’où ses parents lui ont permis de survivre à l’explosion annoncée, Superman est recueilli sur terre par le couple Kent. Martha et Jonathan Kent élèvent le petit Clark dans l’amour de leur propre fils. Parvenu à l’âge adulte, sous la couverture innocente et providentielle d’un jeune journaliste au Daily Planet de Metropolis, il se transforme en justicier au collant bleu et cape rouge.

Né en juin 1938 sous la plume de Jerry Siegel et Joe Shuster dans le premier numéro de la revue Action Comics, Superman est inspiré d’une nouvelle de science-fiction de Philippe Wylie, the Gladiator.

Bibliographie

Le Canadair CL215

Tristement connu des estivants de la Côte d’Azur, le Canadair CL215 de la société canadienne Bombardier, bombardier d’eau mondialement réputé et utilisé, assure depuis près de vingt années la survie de notre patrimoine forestier. Suivant le principe très simple qu’avec beaucoup d’eau il est plus facile d’éteindre un incendie, le Canadair est le moyen le plus rapide pour amener une grande quantité d’eau directement sur le foyer.

Pour « écoper », il est nécessaire de disposer d’un plan d’eau de plus de deux kilomètres de longueur. Manoeuvre très spectaculaire, le Canadair CL215 remplit alors ses deux réservoirs de cinq mille quatre cent quarante litres d’eau en hydroplanage à une vitesse de cent trente kilomètres à l’heure. Cette opération est réalisée en l’espace de douze à quinze secondes.

Manoeuvre éminemment dangereuse, le largage s’effectue à une altitude d’une trentaine de mètres. La température à l’intérieur du poste de pilotage avoisine alors les quarante degrés.

En fonction de la distance, il leur est possible d’assurer jusqu’à quatre rotations par heure.

Malgré toutes les tentatives pour le remplacer, le Canadair apporte encore la réponse la meilleure au combat du feu.

L’ancienne flotte a commencé à rajeunir en 1995 avec la livraison d’appareils d’une plus grande contenance et plus rapides toujours fournis par la société Bombardier. Ceux-ci ont même être équipés de la climatisation pour les pilotes…