Le Canadair CL215

Tristement connu des estivants de la Côte d’Azur, le Canadair CL215 de la société canadienne Bombardier, bombardier d’eau mondialement réputé et utilisé, assure depuis près de vingt années la survie de notre patrimoine forestier. Suivant le principe très simple qu’avec beaucoup d’eau il est plus facile d’éteindre un incendie, le Canadair est le moyen le plus rapide pour amener une grande quantité d’eau directement sur le foyer.

Pour « écoper », il est nécessaire de disposer d’un plan d’eau de plus de deux kilomètres de longueur. Manoeuvre très spectaculaire, le Canadair CL215 remplit alors ses deux réservoirs de cinq mille quatre cent quarante litres d’eau en hydroplanage à une vitesse de cent trente kilomètres à l’heure. Cette opération est réalisée en l’espace de douze à quinze secondes.

Manoeuvre éminemment dangereuse, le largage s’effectue à une altitude d’une trentaine de mètres. La température à l’intérieur du poste de pilotage avoisine alors les quarante degrés.

En fonction de la distance, il leur est possible d’assurer jusqu’à quatre rotations par heure.

Malgré toutes les tentatives pour le remplacer, le Canadair apporte encore la réponse la meilleure au combat du feu.

L’ancienne flotte a commencé à rajeunir en 1995 avec la livraison d’appareils d’une plus grande contenance et plus rapides toujours fournis par la société Bombardier. Ceux-ci ont même être équipés de la climatisation pour les pilotes…


Laisser un commentaire