Une réflexion sur « Atterrissage à Hambourg par vent de travers »

  1. Pauvre crétin qui ose faire une approche comme ça, et il insiste de plus, à la limite de la catastrophe.

Laisser un commentaire